Après une séance d’activité physique, il est normal de ressentir du bien-être et de la satisfaction, mais malheureusement il existe aussi des effets plus tardifs et plus douloureux qui peuvent entacher notre plaisir à faire du sport : les courbatures !

Les courbatures peuvent être la conséquence d’un manque d’étirement avant ou après une activité physique, quelle que soit son intensité. Elles sont le signe que nous avons fait soit un effort plus intense qu’à l’accoutumée, soit des mouvements auxquels nos muscles ne sont pas habitués. Ces conditions créent des microlésions dans nos muscles, et l’inflammation qui en résulte provoque la douleur des courbatures.

Même si elles ne durent que quelques jours et que la patience suffit à les voir disparaître, nous vous donnons ici quelques conseils naturels pour mieux les supporter.

* S’hydrater et bien manger

Pour que vos muscles se remettent correctement des microlésions qui provoquent les douleurs, il est important de boire suffisamment d’eau tout au long de la journée. Consommer des aliments riches en potassium peut aussi se montrer avantageux (comme par exemple la banane ou les fruits secs)

* Prendre de l’arnica

Que ce soit en pommade à appliquer directement sur le muscle douloureux, ou sous forme de granulés homéopathique, il est reconnu que l’arnica peut être utile aussi bien pour prévenir les courbatures que pour les soulager.

* Rester actif

Si les courbatures ne sont pas trop intenses et vous permettent encore de bouger, rester actif et pratiquer une activité peu intense permet d’assouplir et de détendre le muscle. La natation, la marche ou le vélo sont dans ce cas les sports de prédilection. Mais surtout ne forcez pas, si vous avez trop mal, reposez-vous !

* Se servir de la chaleur pour détendre le muscle

Sous forme de douche, de bain ou de sauna, la chaleur peut aider à soulager la douleur en relaxant le muscle. Profitez du bain ou de la douche pour masser doucement les muscles douloureux, afin de favoriser la circulation sanguine.

Et bien sûr si la douleur ne diminue pas au bout de plusieurs jours, il est important de consulter un médecin pour s’assurer que vous n’avez pas quelque chose de plus grave, comme une déchirure musculaire.