Les groupes de luxe Kering et LVMH s’engagent à verser 300 millions d’euros pour réparer Notre-Dame

La communauté de la mode s’est mobilisée pour réparer la cathédrale Notre-Dame de Paris, à la suite d’un incendie dévastateur qui a duré plus de cinq heures lundi. Une fois les flammes éteintes vers 11h00 François-Henri Pinault, président-directeur général du conglomérat de luxe Kering, s’est engagé à verser 100 millions d’euros pour contribuer à la restauration de la cathédrale. Le don viendra de la société d’investissement de sa famille, Artemis, qui a été fondée par son père François Pinault. Parmi les marques de Kering, on trouve Gucci, Saint Laurent, Alexander McQueen et Balenciaga.

Quelques instants après la publication de la donation de Pinault, Bernard Arnault, président-directeur général de la société rivale LVMH, a annoncé une contribution de 200 millions d’euros pour la réparation de la cathédrale. Dans une déclaration du groupe LVMH, « la famille Arnault et le groupe LVMH, solidaires de cette tragédie nationale, se sont engagés à contribuer à la reconstruction de cette cathédrale extraordinaire, symbole de la France, de son patrimoine et de son unité ». LVMH s’est également engagé à apporter une aide créative, architecturale et financière de l’ensemble de ses équipes, dont Louis Vuitton, Dior, Fendi, Céline, Loewe et Marc Jacobs.

Le groupe L’Oréal a également annoncé un don de 100 millions d’euros pour la restauration de Notre-Dame. De plus, la famille Bettencourt Meyers, qui a fondé L’Oréal, fera un don supplémentaire de 100 millions d’euros via la Fondation Bettencourt Schueller.

Le Premier ministre Édouard Philippe a déclaré après une réunion spéciale du cabinet mercredi que le gouvernement organiserait un concours international d’architecture pour concevoir une flèche destinée à remplacer la structure du XIXe siècle qui s’est effondrée dans l’incendie lundi et a traversé le plafond voûté de la cathédrale. Il a ajouté que l’objectif de cinq ans pour reconstruire la cathédrale était « évidemment un immense défi », mais aussi « une responsabilité historique ». Des particuliers, des entreprises et des institutions ont jusqu’à ce jour donné ou promis de verser 845 millions d’euros afin de reconstruire la cathédrale endommagée. Mardi, le gouvernement a mis en place un portail en ligne pointant vers quatre organisations et fondations officielles qui collectent des dons.